SodiC'Lys

SodiC'Lys

Indispensable à notre bon équilibre, bien assimilée sous la forme Vitamine C, L+ ascorbique, nous l’avons associée dans le produit Sodi C Lys à la Super Oxy Dismutase.
Antivieillissement Vitamine c Anti-oxydant Asthme Stress oxydatif Radicaux libres Maladies neurodégénératives Antiinflammatoire Récupération après efforts physiques Allergies

poids: 50g
prix: 30.00 €
port: 4,90€ Gratuit dès 60€ d'achats



Vitamine C et SOD

Super Oxy Dismutase

Indispensable à notre bon équilibre, bien assimilée sous la forme Vitamine C L+ ascorbique, nous l’avons associée dans le produit Sodi C Lys à la Super Oxy Dismutase.

C’est un puissant antioxydant naturel 

En effet, le stress oxydatif est la conséquence naturelle du métabolisme de l’oxygène. Normalement contrôlé par des systèmes de défense antioxydants endogènes, si ceux-ci s’avèrent insuffisants, il en résulte des lésions cellulaires impliquées dans le vieillissement et dans certains processus pathologiques.

Puissante enzyme antioxydante naturelle, la SOD agit à la source même de la réaction en chaîne induite par les espèces réactives de l’oxygène et constitue l’un des principaux maillons du processus de défense contre les radicaux libres.

Sa structure moléculaire fragile la rendrait inactive dans le tube digestif si elle n’était pas protégée et couplée avec de la gliadine (protéine extraite du blé).

Nous disposons ainsi d’une SOD d’origine végétale (extrait de melon) bioactive par voie orale.

Qu’est-ce que les radicaux libres ? :

- L’oxygène est indispensable aux processus vitaux et notamment à la respiration cellulaire.

 Toutefois, le métabolisme de l’oxygène peut générer des éléments réactifs appelés radicaux libres, notamment l’ion superoxyde (O2-) et l’ion hydroxyle (OH-). 

-Ces composés chimiquement instables sont porteurs d’électrons libres qui réagissent avec d’autres molécules les déstabilisant à leur tour et induisant ainsi une réaction en chaîne. Les radicaux libres provoquent notamment des dommages sur l’ADN, les protéines cellulaires essentielles et les lipides membranaires pouvant aller jusqu’à la mort cellulaire. 

-Dans les conditions dites « physiologiques », il y a équilibre entre la production de radicaux libres et les mécanismes de défense endogène antioxydante ; ces mécanismes impliquent des enzymes spécifiques dont la SOD, la catalase, le glutathion peroxydase, ainsi que des molécules antiradicalaires qui piègent les radicaux libres comme les vitamines A, C, E, les thiols et les Bêtacarotènes.

- Cependant, certaines conditions s’accompagnent de production accrue de dérivés instables comme : le métabolisme des sucres au cours de l’effort physique ou le métabolisme des graisses ou encore la réponse immunitaire face à une infection microbienne, à une exposition à des rayonnements, des pollutions diverses environnementales ou autres, du tabagisme…

-Avec l’âge, les défenses antioxydantes diminuent et lorsque les systèmes de défense sont dépassés, il en résulte un stress oxydatif qui peut à long terme contribuer au développement de processus inflammatoires ou dégénératifs.

-Nous connaissons le rôle important du stress oxydatif dans les maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), athérosclérose, arthrite rhumatoïde, maladie de Crohn et même certains cancers       

-Il est également acquis que les radicaux libres contribuent au vieillissement de l’organisme.

-Donc on assiste actuellement au développement de nombreux produits antioxydants sous forme d’alicaments ou de médicaments, mais bon nombre d’entre eux présentent une faible bioactivité par voie orale, ce qui limite leur efficacité.   

-La SOD apparait donc comme l’enzyme clé de la défense naturelle contre les radicaux libres.

- La SOD telle qu’elle est proposée par le Laboratoire Or et Lys présente une structure active par voie orale dans l’organisme, puisque couplée à une molécule de gliadine (la Glisodine) et demeure ainsi protégée lors du transit digestif, ce qui lui garantit son efficacité.

- Par conséquent, la Glisodine est la première SOD efficace par voie orale : elle induit une activation du système endogène de défenses antioxydantes et constitue ainsi un complément alimentaire unique particulièrement approprié pour lutter contre la surproduction de radicaux libres, surtout quand les défenses naturelles de l’organisme sont affaiblies. C’est le cas pour les sujets âgés, les expositions au soleil et aux pollutions, en prévention des allergies, le tabagisme, le stress, de l’exercice physique trop intense…Donc en curatif ou en préventif des affections chroniques, il améliore les conditions de vie du patient.

La vitamine C (acide L+ascorbique)

Vous avez très souvent entendu parler de la vitamine C et vous croyez bien la connaître… Peut-être l’utilisez vous déjà pour lutter contre ces différentes agressions : infections, intoxication, surmenage.
Chaque jour, nous risquons la panne de vitamine C. La pollution de notre environnement nous conduit à respirer et à ingérer quotidiennement des substances toxiques. Le stress de la vie moderne, grand consommateur de vitamine C est quasiment permanent. De ce fait, notre besoin vital en vitamine C est en constante augmentation alors que la teneur en vitamine C de notre alimentation est en constante diminution.
Le mode d’approvisionnement de notre alimentation quotidienne (culture intensive, agrochimie, cueillette trop précoce, stockage en entrepôts réfrigérés et à atmosphère modifiée avec en prime l’irradiation des produits conservés, maturation des fruits en mûrisserie par chauffage au gaz), est directement responsable de carences graves en vitamine C et de sub-carences trop souvent méconnues dont le dépistage n’est pratiquement jamais fait. Ces carences sont rarement prises en compte.
La vitamine C doit être consommée quotidiennement, car notre organisme ne le stocke pas. Elle est aussi essentielle à la vie que l’air que nous respirons et que l’eau que nous buvons.

La vitamine C
  • joue un rôle moteur essentiel dans les différents échanges de notre métabolisme
  • potentialise l’action des autres vitamines dont elle est le starter
  • agit comme transporteur d’hydrogène dans les phénomènes d'oxydo-réduction cellulaire
  • lutte contre une production anarchique de radicaux libres
  • ralentit le vieillissement cellulaire
  • stimule les fonctions cérébrales
  • a un important pouvoir anti-fatigue
  • est un puissant facteur de surpassement
  • augmente la résistance de l’organisme aux chocs anaphylactiques et aux allergies
  • joue un rôle anti-infectieux très important en renforçant nos défenses immunitaires
  • a une action anti-tumorale
  • augmente le tonus des parois capillaires améliorant la micro-circulation cellulaire
  • contribue à la production des globules rouges
  • stimule la formation des substances osseuses en cas de fracture
  • joue un rôle favorable dans le métabolisme phosphocalcique
  • est un puissant chélateur du mercure lorsqu'elle est administrée à haute dose
Un catalyseur de nombreux métabolismes vitaux
  • la teneur en vitamine C est variable dans les différents organes de notre corps, par exemple la rétine qui tapisse notre fond d’œil en contient 25 fois plus que notre sang
  • l’absorption de doses importantes de vitamine C permet à notre métabolisme de faire face à d’imprévisibles augmentations de nos besoins et reconstitue le stock hépatique
  • l’absorption de doses importantes de vitamine C est une excellente prévention du cancer urinaire et digestif (présence de l’acide ascorbique non modifié dans ces deux milieux)
  • la vitamine C, non utilisée par notre organisme, est rejetée dans les urines et dans les matières fécales, moins de 24 heures après son absorption. Elle ne se stocke pas dans notre corps, notre organisme ne court aucun risque de surdosage